Les lauréat-e-s

2020

Au bord de l’onde

Myriam Wahli et Robert Torche

Anja Fonseka

Les artistes prévoient de se rendre dans quatre zones blanches à la rencontre de leurs habitant.e.s pour documenter leur mode de vie. Le matériel écrit et sonore qu’ils en rapporteront servira à élaborer une pièce radiophonique entrecoupée de compositions musicales originales et de documents d’archives.

Le jury a salué l’aspect multiforme du projet qui mélange écriture et musicalité, ainsi que l’actualité des sujets abordés, comme l’hyperconnectivité, la distanciation sociale, la marginalisation ou la 5G. Par une démarche artistique inédite, Myriam Wahli et Robert Torche interrogent la fracture numérique qu’induisent les technologies de l’information et de la communication, mais aussi les rapports qu’entretiennent les humains entre eux et avec leur environnement. 

Myriam Wahli est une écrivaine née dans le Jura Bernois. Ses domaines d’intérêt vont de la projection cinématographique aux estives alpestres en passant par la pratique du shiatsu. Ce contact avec le vivant, sous ses formes plurielles, nourrit amplement son processus d’écriture. Elle fut lauréate de la bourse Fell-Doriot 2018 d’aide à l’écriture décernée par la Commission intercantonale de littérature du canton de Berne et de la République et canton du Jura (CiLi).

Robert Torche est un artiste sonore et transdisciplinaire qui navigue entre théorie, pratique, écologie, sociologie et politique sonore. Cette ouverture l’amène à collaborer aussi bien avec des physiciens et des biologistes qu’avec des clowns ou des danseurs afin de développer des projets abolissant les frontières des formats artistiques. Robert Torche est diplômé du conservatoire de Bâle.

Plus d'infos

2019

Rencontrer l'autre

Butterland

Gaëtan Guélat

La Commission francophones des affaires culturelles générales (CFACG) a attribué la bourse ICI & AILLEURS à Butterland, formation composée de l'autrice Regina Dürig et du musicien électronique Christian Müller. Pour élaborer leur projet 'Rencontrer l'autre', les deux artistes biennois travailleront pendant une année avec la philosophe, linguiste et féministe française Luce Irigaray. Le trio souhaite façonner le matériau récolté lors de discussions et de rencontres avec Irigaray pour en faire une performance ou une pièce audio. 

Le projet du duo Butterland fait se répondre texte et musique dans des performances, des installations ou des pièces radiophoniques. Regina Dürig (*1982) et Christian Müller (*1971) entendent interroger la rencontre avec l'autre, thème de prédilection de Luce Irigaray, avec des moyens artistiques inspirés par la philosophe, linguiste et féministe française, âgée aujourd'hui de 89 ans. A partir de ses textes et des rencontres, un épilogue à trois voix est créé dans lequel Christian Müller travaille avec des stratégies musicales (composition, enregistrements) et Regina Dürig avec une approche poétique. 

Le jury a salué l'originalité et la prise de risque artistique du projet de Butterland qui répond parfaitement aux objectifs de la bourse, à l'ici et à l'ailleurs. Le bilinguisme ainsi que l'interdisciplinarité du projet qui conjugue à même niveau musique, littérature et philosophie a également retenu l'attention de la commission.

L’autrice Regina Dürig et le musicien Christian Müller travaillent depuis 2010 au sein de la formation Butterland dans le domaine des textes et des sons. Adoptant le plus souvent une dimension spatiale, le travail de Butterland mélange les formats de la performance, de la poésie noise, de la pièce sonore et de l’installation. La question de la rencontre et de l’interaction avec le public est au coeur de son concept. 

Plus d'infos

2018

State Music – Back to the future of sound

Laurent Güdel

LDD

Le jury de la Commission francophones des affaires culturelles générales a choisi de primer cet artiste pour son projet d’enquête contemporaine sur des lieux autrefois utopiques et futuristes dédiés à la musique. Pour réaliser ce projet qui sera présenté en 2019 au public, il s’associe avec l’anthropologue neuchâtelois Aladin Borioli.

La prise de risque, le potentiel de développement et la pertinence de cette recherche critique sur les studios électoacoustiques a particulièrement convaincu le jury. La bourse permettra à Laurent Güdel d’explorer les studios de la BBC à Londres, du GRM à Paris ou encore du Tape Music Center de San Francisco. Il prévoit de questionner leur nature à une époque où les algorithmes de Spotify et Youtube façonnent nos goûts musicaux. L’approche de ces lieux musicaux historiques se fera en collaboration avec l’anthropologue Aladin Borioli pour aboutir à une sélection de matériel sonore et photographique qui sera rendue publique en 2019.

Laurent Güdel vit et travaille à Bienne. Il crée des disques, des installations, des performances, des films, des concerts, des publications, des bandes-son et des pièces radiophoniques. Les questions de politique de l’écoute et l’approche auditive du corps social et des institutions sont au cœur de ses préoccupations. Son travail artistique questionne également les différents outils de médiation sonore et leur matérialité. Laurent Güdel collabore actuellement avec l’artiste bernoise Ines Marita Schärer pour créer une sculpture sonore pour l’école enfantine de Köniz.

2017

Paysages partagés

Mingjun Luo

Photo: Jeanne Chevalier

L’artiste visuelle Mingjun Luo remporte la bourse ICI & AILLEURS, dotée de 20'000 francs. La Commission francophones des affaires culturelles générales (CFACG) a choisi de primer cette artiste née en Chine, qui vit et travaille à Bienne depuis une trentaine d’années. Cette bourse lui permettra de mener à bien son projet « Paysages partagés » qui porte sur la perception croisée des paysages de Suisse et de Chine en collaboration avec des artistes issus des deux pays. 

Le projet sera présenté au public en 2019.

Visitez son site